Souscription d’assurance auto : les risques des cachoteries

« Toute vérité n’est pas bonne à dire », cet adage est tellement vrai dans plusieurs circonstances ! Cependant, lors de la souscription d’une assurance auto, sachez que la cachoterie peut vous réserver de nombreuses mauvaises surprises. La raison est tout simplement parce que votre indemnisation dépendra des informations que vous révélez lors de la souscription.

Ceux que vous devez déclarer en toute honnêteté

Certes, lors de la souscription, vous serez amené à répondre des questions concernant l’utilisation que vous faites de votre voiture. Là, faites preuve de bonne foi. soucription-contrat-assurance-Si par exemple vous utilisez quotidiennement votre véhicule, ne dites pas que vous l’utilisez que quelques jours seulement. Sachez que la prime sera calculée en fonction de votre kilométrage. Généralement, moins vous utilisez votre véhicule, moins vous payez. Or, les primes que vous versez sont prises en compte lors du calcul de votre indemnisation. Aussi, en cas d’incident, vous risquez gros si vous mentez.

De temps en temps, d’autres personnes utilisent votre véhicule (par exemple votre conjoint (e), votre fils ou votre fille) ? Même si l’usage est tout simplement occasionnel, votre assureur doit être informé. En effet, si vous n’avez pas révélé ce détail, il se peut que vous ne soyez pas indemnisé en totalité, dans le cas où un incident survient alors qu’un tiers est au volant de votre véhicule. Dans le pire des cas, votre assureur peut même refuser de vous couvrir !

Et qu’en est-il des accidents ?

Votre futur assureur doit également savoir vos accidents antérieurs. Mais pourquoi demandez-vous peut-être ? Sachez que ces accidents seront également pris en compte dans l’évaluation des risques, mais aussi dans l’établissement des primes. Même si vous n’avez pas déclaré certains sinistres, évitez de mentir. Retenez toujours ceci : l’assureur n’est pas dupe. Lors de la souscription, nombreux d’entre eux se référent au Fichier central des sinistres automobiles pour consulter votre dossier de sinistres. Si les informations révélées sont fausses, la compagnie peut refuser de vous assurer. Or, comme nous le savons tous, il n’est pas toujours facile de trouver un bon assureur.

Leave a Reply