La voiture autonome : un virage à 90% pour les assureurs

Une voiture autonome est un véhicule capable de rouler sans conducteur sur une route ouverte. En plus des voitures spécialement conçues, il faut s’avoir qu’il existe un système adaptable aux véhicules standards. Pour l’instant, ces voitures sans pilotes sont toujours en phase de test mais elles devraient être commercialisées dans les années à venir.

Beaucoup pensent que l’arrivée des voitures autonomes conduiraient à la disparition pure et simple de l’assurance automobile. Notamment grâce à la baisse significative de sinistres que ces voitures pourraient engendrer.

assurance voiture autonome

Photo de Jiafeng Wang

Une réduction de l’accidentalité

On sait déjà que 90% des accidents routiers sont provoqués par le comportement à risque des usagers.

Ce nouveau type de véhicules devrait réduire de manière significative le nombre d’accidents sur les routes. La propagation des véhicules autonomes pourrait réduire de moitié le nombre d’accidents du fait de la quasi-disparition des erreurs humaines selon l’étude du cabinet Exton Consulting.

Il est prévu que l’usage de véhicules autonomes conduirait à éviter plus de 55 000 accidents, 3500 décès et 30 000 blessés par année. Pour l’État, cela représente une économie de près de 4 milliards d’euros.

Il y aura moins d’accidents c’est certain, mais ceux qui arriveront seront d’autant plus grave. De ce fait, leurs coûts devraient être nettement plus élevés. Les technologies embarquées mises en place sur ce type de véhicule sont très onéreuses. De plus, la violence des accidents pourrait entraîner des blessures corporelles aux victimes qui seraient lourdes à indemniser. De nos jours déjà, le coût de la prise en charge des victimes d’accidents ne cesse de croître année après année.

Qui sera l’assuré ?

Les assureurs vont se retrouver face à des situations plus complexes : l’une des principales problématiques est la responsabilité. Si l’usager ne conduit pas la voiture, comment pourrait-il être responsable de l’accident ?

Dans ce cas, qui engagera sa responsabilité juridique ? Le constructeur du véhicule, l’équipementier fournissant la technologie embarquée, l’opérateur de la plate-forme ? Cela ressemble à un véritable casse-tête pour les assureurs.

De plus, il y aura l’apparition de nouveaux risques comme le cyber-terrorisme ou encore le piratage à distance des ordinateurs de bord.

De nos jours, la règlementation des assurances basée sur les conventions de Genève (1949) et de Vienne (1968) indique que le seul est unique responsable est le conducteur. Il est donc primordial que le cadre législatif de la responsabilité civile soit revue.

Depuis Mars 2016, la Commission économique des Nations Unies pour l’Europe a introduit une nouveauté en imposant aux constructeurs de fournir une boîte noire dans le véhicule, comme celles utilisées dans les avions, afin de déterminer précisément les causes de l’accident.

De son côté, l’ONU prévoit d’ores et déjà d’imposer aux constructeurs un système permettant de reprendre le contrôle du véhicule à tout moment.

Des premières offres pour bientôt ?

A Hong Kong, l’assureur AXA s’est associé avec Tesla afin d’offrir un produit d’assurance déjà inclus dans le prix du véhicule.

En Europe, il n’est actuellement pas possible d’assurer un véhicule autonome vu que ces derniers ne sont pas encore sur le marché.

Néanmoins, Allianz a proposé une offre concernant les véhicules assistés et semi-assistés autonomes en proposant 25% de réduction. Une stratégie qui s’avère payante puisque 80% de ces souscripteurs sont de nouveaux clients.

En parallèle, d’autres compagnies commencent à réfléchir aux challenges que présentent ce type de voitures et de nouvelles offres comme celle d’Allianz pourraient voir le jour sous peu.

Cependant, les voitures traditionnelles ont encore de beaux jours devant elles. La législation, les assurances ainsi que le prix des véhicules autonomes sont encore des freins à sa démocratisation. Dans tous les cas, l’assurance auto reste une obligation pour tous les types de véhicules à moteur. Si vous voulez être certain de bénéficier de la meilleure couverture en cas d’accident, il est important de comparer les assurances auto afin de trouver le contrat qu’il vous faut, au meilleur prix.

 

Leave a Reply