Comment calcule-t-on la prime d’assurance auto ?

Bien que l’on soit affilié à une même compagnie d’assurance auto, on peut ne pas payer les mêmes primes. En effet, aux mêmes risques couverts, certains peuvent toujours payer plus cher que d’autres. Ceci s’explique notamment par le fait que les assureurs usent de plusieurs éléments pour calculer le prix de l’assurance auto. Découvrez lesquels !

Le conducteur

C’est le premier élément que les compagnies d’assurance vont considérer. Pour calculer le tarif d’assurance, elles vont tout d’abord voir les risques et les principaux facteurs de risques d’accident en matière de conduite automobile. Pour cela, les assureurs se basent avant tout sur le facteur « âge ». En effet, les jeunes âgés de moins de 26 ans présentent beaucoup plus de risques d’accident que ceux ayant un âge plus élevé. Ce qui signifie que les prix d’assurance auto de ces premiers sont nécessairement plus élevés. Il en est de même pour les personnes plus âgées, leurs risques d’accident sont également énormes. C’est pourquoi la plupart des assureurs auto leur soumettent à des prix d’assurance élevés.

Le lieu de résidence du conducteur

Ce facteur prend également une certaine importance dans le calcul de la prime d’assurance. En effet, comme les accidents sont plus fréquents en ville qu’à la campagne, les assureurs auto considèrent ce facteur dans leur calcul. Ainsi, ceux qui habitent en ville verront leur prix d’assurance plus élevé que ceux vivant à la campagne.

assurance2

L’expérience conducteur

Cet élément figure parmi les plus importants dans le calcul de la prime d’assurance. Pour ceux qui en ont eu pas mal d’accidents en tort dans leur dossier, ils vont certainement être frappés par un tarif d’assurance plus élevé. Et à l’inverse, ceux qui ont une expérience conducteur réussie (sans accident) bénéficieront d’une prime moins chère.

Le véhicule et son utilisation

Un conducteur disposant d’un véhicule moyen ne payera pas les mêmes primes d’assurance que celui qui en possède un modèle puissant. Ce dernier payera en effet plus cher dans la mesure où son véhicule figure parmi ceux qui sont plus susceptibles à être impliqués dans un accident.
Par ailleurs, ceux qui roulent beaucoup doivent également payer beaucoup plus que ceux qui usent à peine de leur véhicule.

Leave a Reply