Des assurances auto pour les voitures de location ?

Toutes voitures doivent se soumettre aux règlements en vigueur en France. La législation oblige chaque propriétaire à se souscrire à une assurance auto. A la conduite de tous types de véhicules terrestre à moteur s’applique ces règles. Ainsi, une voiture de location ne peut échapper à ces lois.

Mais, souvent, une petite ambiguïté qui se traduit par une mauvaise compréhension des responsabilités de chacun se fait ressentir : C’est à qui que revient le droit de payer l’assurance auto de la voiture de location ? Au propriétaire ou à la personne qui loue la voiture ? Beaucoup d’entre nous s’interrogent sur le sujet.

Ce qu’en dise la loi

L’obligation légale à se souscrire à une assurance auto incombe au propriétaire de la voiture. Le titre du véhicule est en son nom. Ainsi, son devoir lui impose cette obligation.

Quant au locataire, avec son contrat de location du véhicule, il peut bénéficier de la garantie à la responsabilité civile. En effet, une prise en charge est prescrite en cas de dommage ou de préjudice. L’assurance auto veille au bien-être du tiers. Ainsi, elle couvre les frais des dégâts causés à la voiture et aux tierces personnes durant la location.

Question prix ?

L’assurance auto n’a nul besoin d’être intégrée dans le panel de prix proposé par l’agence de location. Cette couverture est inclue d’office dans le contrat de location. Par conséquent, aucune somme supplémentaire n’est à prévoir.

Quels sont les droits des locataires ?

Etant donné que les locataires bénéficient d’une couverture de base, l’assurance auto effectuée par le loueur permet de couvrir les locataires. Indirectement, en cas de dommages et d’accidents causés à des tiers ou aux véhicules, une prise en charge est assurée par la compagnie d’assurance dans laquelle s’est souscrite l’entreprise de location.

Des garanties supplémentaires pourquoi faire ?

Pour mieux appréhender les risques hors assurance, il est préférable pour le locataire de se souscrire à des assurances supplémentaires. Les loueurs ne prennent généralement que la couverture de base. Ceci limite largement les garanties offertes par la compagnie d’assurance. Dans des situations qui dépassent les mentions du contrat, certains frais et charges de l’accident ou de la préjudice reviennent aux locataires.

One Response

  1. Mona 5 septembre 2016

Leave a Reply