Arrivée de la voiture autonome : quel changement pour l’assurance auto ?

La voiture autonome est censée être commercialisée aux environs de l’année 2020. Pour les compagnies d’assurance, elle pose de nombreux problèmes en matière de responsabilité. Ainsi, quel changement va apporter l’avènement de la voiture autonome pour l’assurance auto ?

Remise en cause de l’assurance auto

L’apparition de la voiture autonome répond à des problèmes de sécurité routière. En effet, elle va rapidement réduire de manière drastique les accidents de la route grâce à son système de prévention de collision fourni par des échanges automatiques d’informations entre véhicules. D’après le cabinet d’étude KPMG, la fréquence des accidents routiers va baisser de 80% en 2040 grâce à l’avènement de ce type de véhicule. Aujourd’hui, près de 90% des incidents routiers est dû à des erreurs de la part des conducteurs. Ainsi, automatiser les véhicules constitue une solution efficace pour lutter contre ce fléau. Ce changement va radicalement mettre en doute le rôle de l’assurance auto et sa nécessité.

Réorganisation prochaine de l’assurance auto

Avec l’évolution de la technologie et des codes de conduite, les assureurs doivent s’adapter. L’actuel contrat entre la compagnie d’assurance et le propriétaire du véhicule pourrait, d’ores et déjà, être réécrit et va être modifié de manière partielle ou totale pour se conformer aux nouvelles règles de circulation. Effectivement, les sociétés d’assurance se questionnent sur la responsabilité qui est actuellement le principal fondement du contrat d’assurance. Ils font face à un dilemme pour désigner la personne responsable d’une voiture autonome si personne ne conduit : le fabricant de la voiture, le concepteur du système d’autonomisation ou le propriétaire du véhicule ?

Plusieurs questions sont soulevées

La question de la responsabilité n’est pas la seule question posée par les assureurs, il y a aussi des problèmes liés à la morale et à la technique. En effet, d’un côté, le système d’une voiture autonome n’est pas à l’abri d’un piratage informatique. De l’autre côté, les choix éthiques qu’un véhicule autonome devra réaliser face à diverses situations sont autant de questions qui préoccupent les entreprises d’assurances. Ce qui va fortement bouleverser le paysage de la conduite et des interactions entre assureurs et propriétaires de véhicule.

One Response

  1. coupons 13 juillet 2016

Leave a Reply